Comment j’ai découvert ma passion pour le vin ?

« Une révélation à l’aveugle » 😉

582478_10151196888222984_201414508_n

C’est lors d’une dégustation dans le noir, organisée pour la semaine événement Bordeaux Fête le Vin en 2012, que j’ai réalisé que je voulais intégrer ce monde si prisé du vin.

Dès mon arrivée à Bordeaux, en seulement 4 mois, j’ai été plongée dans l’univers des soirées/apéros « vins du monde » ou « vins et fromages ». Je me retrouvais bien loin des soirées Poitevines plus souvent accompagnées de whisky-coca et de vodka-orange. J’ai découvert les moments conviviaux des bars à vins, les événements ponctuels comme les Sweet Party mais aussi toute la culture et la richesse de ce monde du vin. Je suis entre temps partie à Barcelone.

Mais c’est à l’occasion de Bordeaux Fête le Vin en juin 2012 que j’ai pris conscience que ce produit me fascinait et que je voulais en découvrir davantage. Une animation de dégustation de vin dans l’obscurité était au programme. Je me suis lancée !

Imaginez, comme si vous y étiez : entrez dans une pièce totalement obscure, quelque peu angoissant, vous cherchez la moindre petite source de lumière qui aurait pu échapper aux rideaux épais de velours noir afin de tenter de vous repérer (pour ma part ce fut le voyant rouge d’une caméra infrarouge ^^ ). Par groupe de 5, vous entrez dans cette pièce les uns derrière les autres en vous tenant à l’épaule de votre prédécesseur. J’ai eu la chance de participer à cette expérience avec 2 journalistes anglophones spécialisés dans le vin, un amateur (curieux tout comme moi) et Hélène Fenouillet, viticultrice, du château La Gatte à Saint-André de Cubzac. Guidés par des personnes malvoyantes, vous êtes invité à vous « accrocher » à un des bars installés pour l’occasion. 3 vins sont servis successivement : le premier est un blanc, pas trop difficile à repérer, même sans en voir la couleur. Après avoir mis le doigt au fond de votre verre (très classe, oui je trouve aussi ^^ ) pour en estimer la quantité, se sont votre nez et votre bouche uniquement qui sont mis à contribution. Dans un premier temps, un nez vif, plutôt floral et acidulé vous permet d’assimiler ces odeurs à un vin blanc. Puis, vous confirmez cette impression grâce au bouquet, avec une acidité très présente et en final un petit côté vanillé et légèrement boisé. Pas de doute, c’est un Bordeaux ! ^^ Un Graves si mes souvenirs sont bons J Puis, on vous sert un second verre : un nez plutôt fermé, qui pique un peu mais on retrouve un joli boisé et des notes peut-être un peu épicées, présentent aussi en bouche. Pas encore habituée à boire du vin rouge, je n’ai, pour ma part, pas tout de suite apprécié ce verre ^^ Vient enfin le troisième verre. Dans l’ordre logique des choses, c’est évidemment un rosé. Un nez vif, léger, un peu fruité… Et bien, les 2 journalistes, la viticultrice, mon collègue amateur et moi-même sommes tous tombés dans le piège  ! ^^ Il s’agit en réalité d’un vin rouge d’appellation Bordeaux ou Bordeaux Supérieur. Ce vin très léger, facile à boire, vous aurait sûrement surpris vous aussi ! Cette expérience surprenante délie les langues et met tout le monde sur un même pied d’égalité. Vous vous retrouvez donc à parler vin, à échanger vos sensations avec des gens spécialisés dans ce domaine. Cette première expérience fut révélatrice pour moi. En effet, j’ai passé ensuite un long moment à discuter avec cette viticultrice, qui approuvait mes appréciations de ses vins. Elle m’a raconté son histoire, sa passion, m’a fait rencontré d’autres femmes du vin (un stand leur était dédié sur l’événement si je me souviens bien). J’ai trouvé son histoire passionnante. Elle parlait de son métier avec tellement d’amour…

C’est alors que je me suis découvert une véritable passion pour cette boisson. Je le dois aujourd’hui encore à ces gens qui m’en parlent avec tellement d’envie, à ces moments conviviaux partagés autour d’un verre, à ces rencontres et à ces histoires… J’ai pris conscient que le vin n’était pas seulement une boisson (à consommer certes, avec modération), mais c’est aussi une histoire, une culture, un moment de partage… Le vin est fascinant et son univers est passionnant. 

 

(un ange me l’a souflé à l’oreille…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s